Les recommandations d'application de Medic Clean Air

Les unités MedicCleanAir® Units sont à même de créer un environnement d'air pur ISO 8 (classe D), ISO 7 (classe C) et dans certains cas même ISO niveau 6 en termes de qualifications d’isolement.

En fonction du type de local (pour patients infectieux, pour patients à immunité compromise, laboratoires, blocs opératoires, unités de soins intensifs, etc.), les unités seront installées à proximité du patient ou en face du lit du patient. Une pression négative (patients infectieux) ou positive (immunité compromise, blocs opératoires) peut être nécessaire dans la pièce par rapport à la zone voisine.

Les unités MedicCleanAir® peuvent également s’utiliser comme mesure de protection contre des flambées d’aspergillose résultant de travaux de rénovation et de construction.

MedicCleanAir® est à même de proposer une solution pour toute situation. Lisez le conseil ci-après ou contactez-nous en direct.

Exemples

Environnement hospitalier

Infections hospitalières aérogènes

Informationen
La hausse de la pollution d’air, accompagnée du nombre croissant de patients à système immunitaire déficitaire, est devenue un problème sérieux au sein de l'environnement hospitalier.
Le prix à payer pour les infections aérogènes est élevé, tant en termes de vies humaines que de coûts financiers.
Par conséquent, il existe un besoin généralisé pour assurer que l’air dans l’environnement hospitalier - où que ce soit - est de la qualité la plus élevée possible.

De l’air médicalement contrôlé est la seule solution fiable et devrait satisfaire l’exigence clé, à savoir une purification totale - toute la pollution devant être éliminée.



Purifier à faible échelle ne suffit pas.

Ce schéma illustre l’importance d’éliminer toute la contamination.

Hospital Environment

L’air est un «transporteur» majeur d’infections, et les infections aérogènes ne sont pas délimitées en termes de sources ou géographiquement.
Il existe un nombre élevé de sources potentielles d’infection, depuis l’air extérieur jusqu’à des systèmes de ventilation défaillants, des matériaux de construction et des personnes, quelles soient membres du personnel, visiteurs ou patients.

Important
À remarquer que les infections aérogènes se développent principalement dans l’hôpital.

Installation de l’unité de purification d'air PRO110

L’unité doit être posée sur une tablette à minimum 2/3 de la hauteur du mur. Pour les patients à immunité compromise, l’unité est installée face au lit, pour les patients infectieux, l’unité est installée à côté du lit. La maintenance doit être effectuée dans les 12 et 18 mois qui suivent l'installation. Toutes les unités MedicCleanAir® sont équipées d’une alarme qui informe le client de la nécessité de remplacement de la cartouche filtrante.

Les unités MedicCleanAir® s’installent également hors de la chambre du patient pour purifier des sources d’infection aérogène dans les environs, comme l’entrée du service et le couloir. (Voir également la Foire aux questions – Installation d’unités mobiles HEPA MedicCleanAir®)

Chambres d’isolement

Chambres d’isolement: Concept Medic Clean Air -ISO

Par le biais de nos contacts internationaux, nous avons noté un besoin croissant de chambres d’isolement dans les hôpitaux.

Le concept MedicCleanAir® - ISO créé des chambres d’isolement avec une différence de pression (positive ou négative) + une qualité d’air supérieure en moins de ½ journée. Et pour moins de € 9.000.

Conseil MedicCleanAir®
Utiliser l’unité de purification d'air PRO110 + l’option ISO120 - ISO210 ou ISO520 (pour créer une pression positive dans la chambre) ou COMBI (air stérile et air conditionné combinés)

Quel type de chambres d’isolement?

  1. Chambres d’isolement destinées à protéger les patients à immunité compromise contre les infections (par exemple, néonatologie, greffes de la moelle osseuse,unités des brûles, oncologie, etc. CDC : P E Protective Environment
  2. Chambres d’isolement destinées à protéger l’environnement de patients infectieux (par exemple, tuberculose, syndromes respiratoires graves, grippe aviaire, variole...) CDC : A I I Airborne Infection Isolation

Informations

1. Protéger le patient – PE – chambres à pression positive
Certains patients sont extrêmement vulnérables aux infections dues par exemple à l’aspergillose invasive. L’incidence d’I.A. dans diverses populations de patients est considérable, comme prouvée par différentes études médicales.
Les patients de la greffe du poumon, de la greffe allogénique de la moelle osseuse, de la leucémie aigüe, etc. sont les principales populations à risque.
Ce risque d’infections peut être drastiquement diminué lorsque le patient séjourne dans un environnement où l’air est pur et est protégé, par une pression positive, contre la contamination provenant de zones voisines, en contact.

2. Protéger l’environnement – AII – chambres à pression négative
Un nombre croissant de patients représente une menace pour leur environnement en raison de l’infection dont ils souffrent.
Les patients atteints par exemple par des syndromes respiratoires graves ou la tuberculose multirésistante doivent être isolés avec toutes les précautions nécessaires.

Un grand nombre d’hôpitaux ne disposent pas d’infrastructures suffisantes et/ou ces infrastructures ne répondent pas aux conditions.
Les projets visant à améliorer la situation existante sont souvent bloqués en raison du budget nécessaire et/ou des implications que comportent des rénovations majeures, comme la fermeture de services entiers.

Le concept MedicCleanAir®-ISO propose une alternative qui permet à tous les hôpitaux de répondre à ses besoins en chambres d’isolement professionnelles. Une pression négative ou positive peut être créée dans chaque chambre en un ½ jour de travail.

La différence entre flux d’air et différence de pression

Le flux d’air est la direction de l’air
Dans une chambre à pression négative, la direction du flux d’air est depuis l’extérieur de la chambre vers l’intérieur de la chambre.

Dans une chambre à pression positive, la direction du flux d’air est depuis l’intérieur de la chambre vers l’extérieur de la chambre.
Plus la quantité d’air extrait ou admis dans la chambre est importante, plus le flux d’air sera élevé.

Différence de pression entre une chambre et une zone voisine.
La différence de pression se crée lorsque de l'air est extrait (négative) ou admis (positive) dans une chambre bien étanche. Il est impossible de créer une différence de pression dans une chambre munie d’une ouverture, d’une grille, d’une climatisation intégrée ou dont les fenêtres ou les portes sont mal étanchéisées. La différence de pression ne sera pas obtenue même avec de grandes quantités d’air (extraction ou admission). Seul le flux d'air augmentera.

Conclusion:
La différence de pression atteinte (différence Pa) dépend de l’étanchéité de la pièce proprement dite. Toutes les ouvertures doivent être étanchéisées avant d’établir la différence de pression.
SI la différence de pression n’est pas obtenue, cela ne signifie pas pour autant que la chambre d'isolement ne fonctionne pas comme il se doit. En effet, le flux d’air, le paramètre principal, est correct.

Prière de contacter MedicCleanAir® pour une offre personnalisée.

Oncologie etc.

Unités de soins intensifs - Oncologie - Néonatologie - Greffes

Conseil de MedicCleanAir®
Utiliser l’unité de purification d'air PRO110 + option ISO120 - ISO210 ou ISO520 (pour créer une pression positive dans la chambre) ou COMBI (air stérile et air conditionné combinés)

Référence
Université de Gênes – Hôpital S. Croce e Carle, Cuneo – Italie
Greffe de la moelle osseuse (2002)
étude triparamétrique de 2 ans
Résultats et conclusions : MedicCleanAir® réduit les CFU à ZÉRO et aucune infection n’a plus eu lieu depuis l’utilisation des unités MedicCleanAir®.

Pour un complément d’information, voir les études médicales ou nous contacter en direct. 

Quartier opératoire

Quartier opératoire - chirurgie de jour

Conseil de MedicCleanAir®
Utiliser l’unité de purification d'air PRO110 + option ISO120 - ISO210 ou ISO520 (pour créer une pression positive dans la chambre) ou COMBI (air stérile et air conditionné combinés)

Qualité immédiate parfaite de l’air dans le bloc opératoire pour un budget minimal et sans effort (de construction).
MedicCleanAir® vous permet de disposer d’un bloc opératoire classe ISO 8, ISO 7 ou même ISO 6 en 1 jour d’installation.

Référence
Étude scientifique – University of Liège – Sart Tilman – Hôpital de Bruyères – bloc opératoire – Résultats obtenus avec les unités MedicCleanAir® :

  • Comptages de particules de 8 297 495/m3 à 112 190/m3 (99% de réduction)
  • Comptages CFU de 31 CFU à 0 CFU (100% d’efficacité)
  • Le bloc opératoire a été reclassé ISO 7 (sans autres mesure ou modification que MedicCleanAir®).

Pour un complément d’information, voir les études médicales ou nous contacter en direct.

Tuberculose etc.

Tuberculose, syndromes respiratoires graves, grippe aviaire et purification d'air

Conseil de MedicCleanAir®
Utiliser l’unité de purification d'air PRO110 + option ISO120 - ISO210 ou ISO520 (pour créer une pression négative dans la chambre)

Référence

Hôpital universitaire St. Pierre – Bruxelles & Institut Pasteur - Lille
L’hôpital a été désigné par le gouvernement belge comme centre de référence en Belgique en cas de pandémie.
Après évaluation par l’Institut Pasteur, des unités MedicCleanAir® sont en cours d'installation dans toutes les chambres d'isolement (principalement pour la tuberculose)

Pour un complément d’information, voir les études médicales ou nous contacter en direct.

Aspergillose

Constructions et rénovations dans des hôpitaux

Peut provoquer des concentrations graves d’aspergillose qui peuvent infecter ou même tuer des patients à immunité compromise.

Conseil de MedicCleanAir
®
Unité de purification d’air MedicCleanAir®-PRO 110 + pré-filtres (= filtres à l'extérieur de l'unité / admission d’air de l’unité)

Résultat démontré : plus de 97% de réduction des concentrations CFU
(Mahieu LM, De Dooy JJ, Van Laer FA, Jansens H, Ieven MM. - Journal of Hospital Infection 2000;45:191-197)

Patients SARM

Patients SARM en hôpital

Conseil de MedicCleanAir®
Utiliser l’unité de purification d'air PRO110 + option ISO120 - ISO210 ou ISO520 (pour créer une différence de pression)

Informations
Bien que le SARM se transmet (principalement) par contact direct, des particules SARM ont été observées en des endroits / surfaces qui n’ont pas été en contact avec des personnes. Par conséquent, l’air doit être le transporteur de ces concentrations.
Le déploiement d’unités MedicCleanAir® permet de réduire fortement le risque d’infection de patients par contact avec des surfaces contaminées.
En outre, la plupart des patients SARM souffrent d’une immunité compromise. Les unités MedicCleanAir® permettent d’optimiser la qualité de l’air dans la pièce et de protéger le patient au mieux contre d'autres infections aérogènes.

Pour un complément d’information, voir les études médicales ou nous contacter en direct.

Les urgences

Services d’urgence - Sécurité générale pour le personnel soignant

Le risque que le personnel hospitalier soit infecté par la tuberculose par exemple est plus élevé dans les services généraux (non-isolement) que dans les départements spécialement équipés (chambres d’isolement).
Citons comme exemple de ces départements généraux à haut risque les services des urgences

Conseil de MedicCleanAir®
utiliser les unités MedicCleanAir®-PRO 110

Référence
Hôpital universitaire St. Pierre – Bruxelles, ZNA – Hôpitaux – Anvers –, Hôpital universitaire – Gand

Pour un complément d’information, voir les études médicales / les références ou nous contacter en direct.

Laboratoires etc.

Laboratoires – FIC-Cytostatiques-Pharmacie-Pathologie

Conseil de MedicCleanAir®
Utiliser l’unité de purification d'air PRO110 avec une cartouche filtrante spécifique + option ISO120 - ISO210 ou ISO520 (pour créer une différence de pression) ou COMBI (air stérile et air conditionné combinés)

La formation, la propagation et l’inhalation de particules sont un problème bien connu dans les laboratoires.

Les aérosols infectieux se classent en deux groupes:

  • à base de particules (y compris les gouttelettes)
  • agents toxiques (composés chimiques ou gaz)

Nos cartouches filtrantes spéciales avec de grandes quantités de charbon actif diminuent les concentrations importantes de gaz et de particules dans les laboratoires.

En fonction du type de labo, une pression négative (cytostatiques-pharmacie-pathologie) ou positive (labo FIV) est requise.

MedicCleanAir® vous permet de transformer votre laboratoire en classe ISO 8, ISO 7 ou même ISO 6 en 1 jour de travail.

Hôpitaux mobiles

Hôpitaux mobiles - MOD & catastrophes environnementales

Il est évident qu’en cas de guerre, le nombre d'accidents à traiter est plus important qu'en temps de paix. Les agents biologiques et chimiques en font partie.
S’applique également aux catastrophes environnementales, comme les séismes, les inondations, les éruptions, etc.
Les hôpitaux mobiles (tentes ou conteneurs) sont flexibles et très bien équipés actuellement, hormis pour ce qui concerne la qualité de l'air dans les zones de soins intensifs.
Un air pur et une différence de pression (négative ou positive) sont également indispensables et peuvent facilement être assurés par nos unités mobiles compactes MedicCleanAir®.

Conseil de MedicCleanAir®
Utiliser l’unité de purification d'air PRO110 + option ISO120 - ISO210 ou ISO520 (pour créer une pression positive dans la chambre) ou COMBI (air stérile et air conditionné combinés)